Les voituriers par terre / 5
Les chemins anciens

Sous la Restauration, les routes praticables étaient rares: la route Paris- Bâle, RN19, passait par Mormant et Nangis; la route Paris Lyon, RN5, traversait le Châtelet et Montereau; quant à l'axe Melun- Nangis, il ne dépassait pas encore Châtillon la Borde.

Les bornes marquant les demi- lieues calculées à partir de Paris sur la route de Provins.

Au moment du premier cadastre, les hameaux de la Chapelle Rablais étaient plus nombreux (en bleu: ceux qui ont disparu depuis 1830; en vert: ceux qui avaient disparu avant le cadastre, orange: création après le cadastre) et les chemins qui les reliaient, plus tortueux. Il n'était pas rare que le chemin se divise pour contourner une mare...

Pour se rendre d'une contrée à une autre, de la maison aux champs, aux bois, aux villages alentour, des dizaines de petits chemins existaient qui portaient tous un nom: le Chemin Blanc, le chemin Perré, le chemin du Buisson du Houx... Le fond de carte ci- dessous présente les routes actuelles. Passez la souris sur les noms des villes pour retrouver les chemins qui menaient aux gros bourgs de la région; en vert: les routes actuelles, en orange les chemins du début XIX° siècle:

Melun On passait par Tourneboeuf pour rejoindre le Châtelet par des chemins un peu moins droits que ceux que l'on connaît.
Nangis  Pour aller à Nangis, empruntez le chemin de terre entre les dernières maisons du village et la ferme des Moulineaux...
Montereau  C'est la seule voie qui n'a pas changé en deux siècles , c'est aussi la seule à ne pas être bien droite.
Rozay ou Fontenailles: prenez le chemin de la mare à la Canne, puis juste en face du stop, le chemin de terre entre les deux champs.
Donnemarie ou Villeneuve les Bordes: prenez le chemin de terre, juste après le stade...
 

Une patache a peut être desservi les villages autour de Nangis, mais, désolé pour le folklore, aucune diligence ne se serait aventurée sur ces chemins défoncés, d'autant que les relais de poste sont bien connus et ne jalonnent que les grandes voies. Bien avant le temps des diligences, voici un extrait du Guide des chemins du XIV° siècle décrivant l'actuelle RN19:
Paris, Charenton, Boissy, la vallée de Gros Boys où jadis faisait dangereux passer, Brie: repue, Suysnes, Guignes: giste. Mormant, Grandpuy, la Bertauche joignant le Chastel, Nangis: repue. Il faut le laisser à main gauche. Rampillo, Velaine, Provins: giste. Saint Ordin, Forest, la Queue aux Bois...

  Les passeports, page des choix
  Retour: sous la Révolution