Les voituriers par terre
de la Thiérache / 1

 
  Retour: les passeports, page des choix

En 1809, Joseph Bouillart, natif de Momignies, teint bien coloré, cheveux fort noirs et front couvert, vingt quatre ans, conscrit de l'an 1806 sous le numéro 106, demande à la Chapelle Rablais un passeport pour l'intérieur pour exercer sa profession de domestique de voiturier. La même année, on trouve aussi Jean Baptiste Déléchambre, 39 ans, Jean François Nival, 21 ans; l'année suivante, les mêmes Joseph Bouillart et Jean François Nival accompagnés de Philippe Joseph Badoulet, 41 ans. En 1811: Jean Louis Bienvenu, Nicolas Ledoux, plus tard et jusqu'en 1842 : François Philippe Badoulet, Philippe Cyprien Badoulet, Jean Joseph Laîné, Charles Thomas Nival...

Tous voituriers et tous natifs des bourgs de Momignies et Beauwelz, dans la Thiérache belge, à 230 kilomètres de la Chapelle Rablais!

Anne Geneviève Bridou, veuve d'un fermier local, âgée de quarante deux ans onze mois, native de la Chapelle Rablais, épouse Nicolas Joseph Docquierre, veuf 37 ans, natif de Momignies, le 14 nivôse an XI - 4 janvier 1803-
Une autre Bridou: Marie est aussi l'épouse d'un voiturier, Louis Meunier.

La même année 1803, le 3 messidor an XI -le 23 juin-, c'est Philippe Joseph Badoulet, trente neuf ans, neuf mois et seize jours, natif de Momignies qui épouse Marie Anne Bony, âgée de trente ans, native de la Chapelle Rablais, veuve d'un voiturier né à Momignies...

On découvre, parmi les témoins des mariages, d'autres voituriers par terre: Pierre Deruelle, 38 ans, habitant aux Montils qui est témoin à quatre mariages de voituriers. Nicolas Joseph Docquierre assiste aux noces de Philippe Joseph Badoulet en compagnie de Jacques Nival, 33 ans, beau frère de l'époux.
Tous ont un rapport avec le bourg de Momignies.

On trouve de nombreuses traces de ces voituriers: le 25 nivôse an XIII est noté le décès de François Joseph Wilmard, âgé de trente neuf ans, né au hameau de Forges, commune de Chimay, fils d'Antoine Wilmard, voiturier par terre et de Marie Alexandrine Jouinaux. François Joseph résidait au hameau de Frévent, parmi les témoins, on trouve Joseph Bridou...

  Lien vers la liste des Passeports pour l'Intérieur
On trouve encore la trace de Philippe Badoulet (lequel? ils s'appellent tous Philippe, prénom bien choisi pour des amateurs de chevaux!) dans la matrice cadastrale: s'il n'était pas encore propriétaire au moment de l'établissement du plan, en 1832, il modifie sa maison en 1843: destruction et augmentation sur la parcelle A416, aux Montils. Le recensement de 1836 nous indique qu'il s'agit de Philippe Cyprien, époux de Rose Joséphine Fourrey.

Dans les actes du notaire Tartarin, 1807, on découvre Nicolas Pupin, voiturier célibataire, résidant aux Trois Chevaux, hameau disparu de la commune de la Chapelle Gauthier. Il prêta une bonne somme à Edme Tissot, scieur de long originaire de la Loire, résidant aux Montils, lequel embrassa peu après la carrière de voiturier en achetant, en 1809, chevaux et chariot de Louis Meunier, voiturier aux Montils, époux de Marie Bridou, déjà cités. Edme Tissot rejoignit, lui aussi, Momignies en 1811.
En 1808, le sieur Pupin mourut aux Trois Chevaux. Son inventaire après décès, les ventes aux enchères qui suivirent nous permettent de découvrir de nouveaux voituriers.

Toutes sources confondues: passeports, état civil, registres paroissiaux, cadastre, rôles de conscription, actes notariés... ce sont près de deux cents voituriers qui apparaissent, environ quatre vingt dix ayant un rapport étroit avec Momignies et sa région. La liste n'est pas close, car je suis loin d'avoir dépouillé tous les actes notariés de l'époque, et tout renseignement complémentaire sera le bienvenu.

Nous reviendrons plus loin sur la vie de ces voituriers dans notre région, mais auparavant, il serait bon de savoir ce que voiture, voiturer, voiturier pouvait signifier, il y a environ deux cents ans à une époque où la "voiture" automobile n'avait pas encore menacé l'équilibre écologique de notre planète...

Première version de cette page 2005
Mise à jour du nombre de "Tirachiens" : 2014