la Chapelle Rablais,
Documents
Le rat de bibliothèque, 1849, Carl Spitzweg, détail

Depuis des années, j'accumule les documents dans l'intention de les utiliser au fil des pages de ce site. Au rythme où je vais, il me faudra quelques siècles avant d'avoir bouclé les projets en cours. Il me semble donc judicieux d'en publier quelques uns, sans prendre le temps de tous les mettre en forme.

Nouveautés
 

 

  Généalogie du village 1752 / 1762

 

La retranscription du premier volume des registres paroissiaux. Un millier de personnes citées, deux mille liens; des fichiers à consulter ou à télécharger.

 

  Table des actes d'état civil numérisés 1786/1808
 

Les Archives Départementales de Seine et Marne ont mis en ligne de nombreux documents d'archives: tables de successions et absences, recensement de population, registres paroissiaux, état civil et tables décennales, cartes postales et plans d'intendance.
Pour l'état civil, il s'agit de la copie des micro films existants, donc de photographies noir et blanc d'originaux. Plutôt que de cliquer au hasard parmi les 562 pages du micro film couvrant la période 1786 / 1808, cote 5Mi2829, je propose une table pour retrouver plus rapidement les années.

 

  Les mariages 1789/1811
 

Mariages et contrats de mariage des habitants de la Chapelle Rablais entre 1789 et 1811 dans les archives de la Chapelle Rablais et Nangis pour la période an VII et VIII.

 

  Cadastre napoléonien liste des propriétaires
 

Les Archives départementales ont mis en ligne les cartes du cadastre napoléonien de la Chapelle Rablais. Pour aider les généalogistes et autres curieux du passé, je donne ici la liste des propriétaires de maisons, issue de la matrice cadastrale conservée en mairie.

 

  Liste des métiers
 

Extraits du recensement de 1836, la composition de la population et la liste des métiers dans la commune de la Chapelle Rablais.

 

  Les recensements
 

Les Archives Départementales ont mis en ligne les recensements depuis 1836 jusqu'à 1906. Chaque fichier renferme toutes les données pour le canton entier, Nangis pour notre commune, soit plusieurs centaines de pages. Les communes sont classées dans l'ordre alphabétique, mais on trouvera la Chapelle Rablais aussi bien au C de Chapelle qu'au L de La Chapelle. Cotes des recensements et numéro de la première page pour la Chapelle Rablais, années 1836 à 1911.

 

  Monographie de l'instituteur 1889
 

Pour le centenaire de la Révolution française, et l'exposition universelle pour laquelle fut érigée la Tour Eiffel, les maîtres d'école de 1889 furent cordialement invités par leurs Inspecteurs à se pencher sur le passé de la commune où ils exerçaient.

 

  Almanach de Seine et Marne 1909
 

L'Almanach historique, topographique et statistique du département de Seine et Marne et du diocèse de Meaux avait entrepris de publier des monographies communales rédigées par des érudits, à partir de 1861, et plus ou moins, dans l'ordre alphabétique. Par chance, la Chapelle Rablais figure parmi les premières, car le projet n'alla pas jusqu'à son terme. L'almanach 1909 consacre une vingtaine de pages à notre petite commune.

 

 Histoire illustrée de Seine et Marne
 

Publiée à Orléans en 1911, l'Histoire illustrée de Seine et Marne de Maurice Pignard-Peguet livre, commune par commune des éléments historiques. La page 724 est consacrée à la Chapelle Rablais.

 

  Histoire topographique... Pascal 1836
 

Notice de la Chapelle Rablais dans "Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine et Marne par le docteur Pascal 1836.

 

 Dictionnaire topographique de Seine et Marne
 

En 1954, Jean Hubert et Henri Stein publièrent le "Dictionnaire topographique de Seine et Marne comprenant les noms de lieu anciens et modernes" où ils recensaient les différentes formes qu'avaient pu prendre les nom de lieux, avec indication de leur provenance. On trouve ainsi vingt variations autour du nom du village...

 

 Michelin 1829: essais historiques...
 

En 1829, Louis Michelin commence la publication de ses "Essais historiques, statistiques, chronologiques, littéraires, administratifs, etc., sur le département de Seine- et- Marne"; six volumes seront publiés jusqu'en 1843, décrivant les communes de notre département. Un septième volume, donne d'autres renseignements sous forme d'un "Tableau scénographique".

 

 

De nombreux écarts de la Chapelle Rablais ont disparu au fil des siècles, principalement au cours du XIX°, quand les grands propriétaires étendaient leurs terres et regroupaient leurs fermes. Mais ce mouvement avait commencé bien avant la Révolution: "aux Montils et à la Chapelle Rablay, la diminution de la valeur des terres est si forte, qu'il y a cinq fermes abandonnées dans ce moment ci."

 

  Un maître d'école au XVIII° siècle
 

En 1752, le nouveau curé réunit les paroissiens pour définir les conditions d'embauche d'un maître des petites écoles, clerc paroissial et autres fonctions. Le texte reproduit les notes du curé, reportées sur le premier registre paroissial conservé à la mairie de la Chapelle Rablais.

 

  Le livre de raison d'Antoine Fare Huvier 1755/1836
 

Antoine, neveu du curé de la Chapelle Rablais, a résumé dans son livre de raison les mémoires laissés par d'autres membres de sa famille, ainsi que l'inventaire de ses biens acquis ou transmis. J'ai résumé ces pages, en ne développant que celles qui pouvaient servir à mieux connaître le mode de vie des parents du curé Etienne Charles Fare Huvier dont j'espère, bientôt, exposer la vie retrouvée.
Ces pages peuvent intéresser les généalogistes de la région de Coulommiers, Saints, Saint Augustin, Boissy le Chatel ...

 

Rôle des vassaux de Gautier Cornu 1292
 

Au temps du roi Philippe le Bel, Gautier Cornu, seigneur de la Chapelle Rablais fait renouveler le rôle de ses vassaux, détaillant pour chacun les fiefs et tenures ainsi que les sommes dues. Le texte intégral en ancien français.

 

  Liste des Passeports pour l'Intérieur
 

Les Archives de la Chapelle Rablais renferment une collection de Passeports pour l'Intérieur du XIX° siècle. A l'attention des généalogistes, voici la liste des passeports conservés en mairie.

 

  L'enquête sur les migrations saisonnières de 1809
 

Les communes de Seine et Marne ont répondu en février 1809 à un questionnaire portant sur les migrations de main d'oeuvre. On y découvre les milliers de saisonniers qui venaient chercher en Brie l'ouvrage qu'ils ne trouvaient pas chez eux. Nous les retrouverons dans les différents chapitres de ce site.

  L' enquête de 1809
  Les métiers révélés par l'enquête de 1809

 

  Traces des voituriers de la Thiérache
 

Pour donner un petit coup de pouce aux généalogistes, car retrouver un ancêtre migrant n'est pas des plus aisé, j'ai résumé les actes authentiques prouvant l'existence en Brie d'un grand nombre de voituriers originaires de la région de Momignies, Beauwelz, Chimay... et des extraits d'actes où l'on découvre, derrière les lignes, le mode de vie de ces migrants.

  Traces des voituriers de la Thiérache
  Première mention des voituriers
  Autres voituriers & travailleurs des bois en Brie
  Voituriers en forêt de Crécy et Malvoisine
  Les lieux fréquentés: Brie, Marne, Hainaut
  Lieux fréquentés autour de la forêt de Villefermoy
  Le hameau des Trois Chevaux
  Chemins de la forêt aux ports
  Résumé, liste des voituriers et forestiers
  Vols de bois sous la Révolution
  Bonus: voituriers en bois courbe de Fontainebleau
  Lettres patentes de 1787 accordées aux voituriers
  Privilèges des bouchers et voituriers
  Traces des marchands de bois
  Marchands de bois, extrait d'Emile Mireaux
  Traces des charbonniers
  Album de Croÿ: Momignies, la gouache
  Momignies au XVI°s, album, recensement
  Thiérachiens dans le Morvan: listes & cartes
  Traces des Bourguignons à la Chapelle Rablais
  Quelques gardes autour de Villefermoy


  liens généalogiques de la famille Nival
  arbre généalogique de la famille Nival
  décès de Nicolas Pupin, voiturier en bois
  inventaire après décès de Nicolas Pupin
  vente aux enchères, succession Pupin
  vente de la maison de Nicolas Pupin
  acte de situation, succession Pupin
  inventaire et enchères, succession Louis Dupin
  achat d'un matériel de voiturier par Edme Tissot

  le voiturier de Provins, conte en vers

  Traces des scieurs de long
 

S'il est probable que les manouvriers de la Chapelle Rablais, au début du XIX° siècle, maniaient la hache et la scie autant que la charrue et la faucille, ceux qui se déclaraient "scieurs de long", retrouvés dans les archives, étaient presque tous originaires du Forez, comme les maçons venaient du Limousin et les voituriers en bois se disaient Thiérachiens.

 

Les moissonneurs saisonniers
 
  Traces des prisonniers des guerres révolutionnaires
 

Fin XVIII°, début XIX° siècle, les actes d'Etat civil révèlent des hommes originaires des pays de l'Europe de l'Est, à la Chapelle Rablais et dans les villages proches. Pour certains, il est spécifié qu'ils étaient prisonniers de guerre avant de choisir de se fixer en France. Plusieurs sont batteurs en grange.
Liste des documents sur ce sujet disponibles aux AD77 et au fonds ancien de Provins.

Traces des Bohémiens et Polonais en Brie
Traces des prisonniers de guerre dans le Gâtinais et l'Yonne
déserteurs et prisonniers de guerre aux AD77

 

  Solde des troupes d'après la loi du 23 floréal an V
 

Le texte de la loi et un tableau exposant la solde pour les différents grades dans chaque corps d'armée, sous la Révolution française.

 

  Inventaire de la ferme des Montils en 1800
 

Contrat de mariage entre Gabriel Marie Richard & Juliette Rechault où figurent l'inventaire d'une maison bourgeoise de Nangis et de la ferme des Grands Montils. Autres actes...

 

  Sommation respectueuse d'un fils à son père
 

Même ayant atteint la majorité pour le mariage, les jeunes gens étaient tenus de solliciter le consentement des parents récalcitrants par un "acte respectueux" présenté par un notaire.

  Liste des bûcherons
 

Les activités dans le village de la Chapelle Rablais, son gros hameau des Montils et la quinzaine d'écarts se partageaient entre les champs et les bois. S'il est curieux que, dans le recensement de 1836, aucun chef de famille ne se déclare bûcheron; d'autres sources en révèlent le grand nombre.

 

  Forains de l'Yonne
 

On trouvera dans cette longue page les documents d'archives sur les forains venus s'établir aux Montils, hameau de la Chapelle Rablais, pour la plupart originaires des lisières de la forêt d'Othe. Ils étaient marchands de balais, de sangsues, de bagues de Saint Hubert, mendiants quelquefois...

 

 Migrants de Lorraine
 

Des Lorrains du petit village d'Hargeville aux XVIII° et XIX° siècles, à la Chapelle Rablais et Montigny Lencoup. Quel était leur métier? Cordonnier, rémouleur ? Les actes d'Etat Civil et les extraits de généalogies concernant ces migrants.

 

 Originaires de la Manche
 

Documents sur une petite poignée de personnes originaires de la Manche, à plus de quatre cents kilomètres de leur lieu d'origine, dont le curé et sa famille. Hasard, relations ?

 

  Liste des Petits Paris & enfants morts en nourrice
 

Comme de nombreux villages d'Ile de France, la Chapelle Rablais accueillait des bébés en nourrice, révélé par le grand nombre de leurs décès. Un relevé rapide entre 1783 et 1805 en dénombre plus d'une cinquantaine, quatre sur cinq étant originaires de Paris.

 

  Mars 2016 : certificat de nourrice 1767
 

Etienne Fare Charles Huvier, curé de la Chapelle Rablais de 1752 à 1759 desservit ensuite la cure de Cerneux. Il reçut ce certificat provenant de l'un des bureaux des nourrices de Paris, authentifiant le placement d'un nourrisson chez une de ses paroissiennes.

 

 Troubles sur les marchés aux Bleds de Nangis
 

Deux documents sur les émeutes alimentaires à Nangis sous la Révolution: extrait du texte d'Arthur Young, 1789; réglement de police de la municipalité de Nangis 1791.

 

 Les chasses du comte Greffulhe
 

Trois articles parus en 1892 dans le journal le Briard, "Notes sur la Grande Propiété chez M. le comte Greffulhe, député de Seine et Marne", sous la plume du père Gérôme et un livret de 1891 sur la chasse et la grande propriété en Seine et Marne.

 Article du 21 octobre 1892
 Article du 22 octobre 1892
 Article du 25 octobre 1892
 La chasse et la Grande Propriété en Seine et Marne1891

Documents sur ce site

Carte des lieux cités autour de Bois Boudran
Chasses et propriétés d'Henry Greffulhe à la Chapelle Rablais
Doc: Henri Levasseur, régisseur de Bois Boudran
Doc: le vautrait de Bois Boudran
Traces de quelques gardes autour de Villefermoy
Doc: Tourneboeuf en 1910
Doc: brochure éditée pour la vente du domaine des Moyeux
Les hameaux disparus à la Chapelle Rablais, carte, tableau, sources
Doc: à la recherche du château détruit de la Maison Rouge
Traces de la famille Tattet
L'assassinat du garde Dissous 1868

Liens externes

La comtesse Greffulhe, site de Laure Hillerin
Lien vers le film du mariage d'Elaine Greffulhe
"Mémoire des équipages" : Bois Boudran
Légende de St Hubert, musée Maurice Denis
Le Cercle de la rue Royale sur le site d'Orsay
lien vers la planche de la Vie Parisienne

Deux livres sur la comtesse Greffulhe

Anne de Cossé Brissac: La comtesse Greffulhe ed Perrin 1991

Laure Hillerin: La comtesse Greffulhe, à l'ombre des Guermantes. ed Flammarion 2014

Une thèse de maîtrise: Eric Legay, Le comte Greffulhe, un grand notable en Seine et Marne, Nanterre 1987

 

Le vautrait de Bois Boudran
 

Le "vautrait de Bois Boudran" des comtes Greffulhe (meute de chasse au sanglier) a eu l'honneur de plusieurs articles dans les revues spécialisées, compilés plus tard dans des livres sur la chasse.

 

 Eleonore Vergeot et le château des Moyeux
 

Comment à force de repasser le linge de Louis Napoléon Bonaparte, prisonnier pour complot, Eléonore devint châtelaine des Moyeux et épouse du frère de lait de l'Empereur.

 Eleonore Vergeot, châtelaine des Moyeux
 Description des Moyeux au début du XX° siècle
 Le personnel des Moyeux en 1866
  La ferme de Tourneboeuf en 1910

 

 Les chauffeurs de pâturons
 
Un fait divers tragique sous la Révolution: "L'an cinq de la République française, un crime horrible fut commis à la ferme de la Hotte par les chauffeurs, bande de brigands composée de prisonniers libérés, de déserteurs et du rebut des armées républicaines. "