racine du site

Cordonniers et rémouleurs de Lorraine
Les documents

Présence de Lorrains à la Chapelle Rablais

28 novembre 1758 Registres paroissiaux, mairie la Chapelle Rablais ou AD77 65 Mi 2828 f ° 213
Mariage de Jacques Bouilly, chartier à Putemuse, fils majeur de Lazare Bouilly, maître cordonnier à Guyon diocèse de Langres (Guillon, proche d'Avallon), avec Catherine Grelin en présence de François Leblanc, garde de la forêt de Saint Germain, Jean Bordier, porte chape, Louis Guinand, Antoine Rondinet, Jacques Renier, domestique du curé Charles Etienne Fare Huvier, et André Jacques Porchon de Bourguignon.

28 avril 1759 Registres paroissiaux, mairie la Chapelle Rablais
"L’an mille sept cent cinquante noeuf, le vingt huit avril est décédé Pierre Maçinot, natif d’Hargeville en Baroit, proche Bar le Duc , âgé de trente ans, et inhumé dans cette paroisse par nous soussigné, présent de César Robert, Jean Maçinot, Jacques Poirson, et de Claude L’arché, et de Jean Vanier, frères et beau frères, tous de la paroisse d’Hargeville. Marié et qui laisse une petite fille agé de quatre mois."
Tous signent. Acte du frère Thomas, religieux de Bréau, en l’absence du curé desservant, en présence de Louis Guinand, maître des petites écoles de la Chapelle Rablais.

29 janvier 1812 Passeport pour l’intérieur, feuille, archives de la mairie, la Chapelle Rablais
Passeport pour l’intérieur délivré par la mairie de Montmirail, Marne, registre 2, n° 417, pour circuler dans les départements circonvoisins, à Pierre Victor Laserre, conscrit de 1807 non appelé, accompagné d’Elisabeth Amable Forest son épouse, profession de cordonnier rémouleur. Natif de Troissy (Tayssy ?) Marne, demeurant à Mouroux accidentellement.
Deux témoins, dont un brigadier de gendarmerie de Montmirail.
Description: âge 24 ans, taille: 1,651 m, cheveux noirs, front rond, sourcils noirs, yeux bruns, nez large, bouche grande, barbe naissante, menton fourchu, visage plein, teint brun. Ne signe pas.
Au verso:
Visa à Provins le 29 février 1812
Arrivé à Cucharmoy le 10 février, vu le 29 mars 1812
Vu à Crevecoeur, arrondissement de Coulommiers le 27 mai 1812
Vu à Bailly Carroy, arrondissement de Melun, le 20 juillet 1812
Vu à Planoy le 29 septembre 1812
Vu à Clos Fontaine, arrondissement de Melun, le 11 janvier 1813

1° février 1813 Passeport pour l’intérieur, talon registre 1, n°13, archives de la mairie, la Chapelle Rablais
Talon d’un passeport pour l’intérieur, pour circuler de la Chapelle Rablais dans le département de Seine et Marne pour y travailler, à Pierre Victor Laserre, profession de cordonnier et rémouleur, natif de Troissy ? département de la Marne. Demeurant à la Chapelle Rablais accidentellement.
Sur dépôt du passeport ci-dessus. Même description.

5 avril 1831 Tables des successions et absences, Nangis, AD77 247 Q9/1
Décès d’Alexis Collot, d’Hargeville Meuse, 45 ans, mari d’Anne Herbillon, métier: rémouleur.

5 avril 1831 Etat civil Nangis, AD77 5 Mi 4294, f ° 448/485
Décès d’Antoine Alexis Collot, profession de rémouleur, chez Jean Gérard, cabaretier à Nangis, fils de feu Pierre Collot et Agathe Berthot, époux d’Anne Herbillon, demeurant à Hargeville, qui lui survit.
Témoins: deux habitants de Nangis: Jean Gérard, 32 ans, ne signe pas et Joseph René Michel Lebaron, marchand, 52 ans, signe.
(Compléments d’information sur Alexis Collot: marié avec Anne Herbillon, d’où Marie Joséphine Collot qui épouse François Villiers le 22 octobre 1833 à Hargeville.)

8 septembre 1852 Passeport pour l’intérieur, feuille, archives de la mairie, la Chapelle Rablais
Feuille de passeport pour l’intérieur délivré par la mairie de Nancy, département de la Meurthe, registre 12 n° 2296, à Emile François Etienne Mollet, profession d’émouleur, natif de Condé, département de la Meuse, demeurant audit lieu pour se rendre à Strasbourg, sur dépôt d’un passeport périmé.
Description: âgé de 21 ans, taille 1,62 m, cheveux châtains, front couvert, sourcils châtains, yeux jaunes, nez droit, bouche moyenne, barbe néant, menton rond, bouche moyenne, visage ovale, teint clair, signe particulier: glande sous la joue gauche, illettré.
Au verso:
Vu à Sainte Marie aux Mines le 15 octobre 1852
Vu pour Nancy, le 10 novembre 1852 à Thann
Vu pour Remiremont le 11 décembre 1852, à Nancy.
Vu pour aller à Metz, à Condé, le 25 avril 1853

5 janvier 1854 Passeport pour l’intérieur, talon registre ? feuille n° 2, archives de la mairie, la Chapelle Rablais
Talon d’un passeport pour l’intérieur délivré à Emile François Etienne Mollet. Mêmes renseignements que ci dessus à part âge 22 ans et barbe naissante.
Sur dépôt du passeport délivré à Nancy en 1852.



Liens familiaux entre les Lorrains signalés en Brie centrale
correspondance et recherches sur Internet

Pierre Massinot
décédé à la Chapelle Rablais

Archives de la Meuse E dépôt 169, 1 E5 p 74: Acte de fiançailles le 15 janvier 1758, Pierre Maçinot signe de même que Jacques Poirson. Agathe Poirson ne signe pas.

Archives de la Meuse E dépôt 169, 1 E5 p 75: Le 31 janvier 1758: mariage de Pierre Maçinot, fils de Nicolas Maçinot laboureur de cette paroisse et de Marie Roussel avec Agathe Poirson, fille majeure de feu Pierre Poirson et de Jeanne Haller. Dispense de consanguinité du 3° ou 4° degré par l’évêque de Toul. Pas de mention de métier. Témoins de la famille.
Agathe Poirson qui se remariera avec Nicolas Collot le 31 janvier 1761.

Enfants de Nicolas Massinot et Marie Roussel
parents de Pierre Massinot, décédé à la Chapelle Rablais

Françoise Massinot, épouse Jean Platel en 1766 puis Pierre Hurlin en 1805
François Massinot et Françoise Larchier
Jacques Massinot, épouse Marie Larchier en 1775
Jean Massinot, épouse Catherine Hurlin en 1765
Nicolas Massinot, épouse Marie Hallet en 1764
Jeanne Massinot épouse Pierre Aubry en 1778 puis Jean Braye en 1807
Marianne Nicole Massinot, épouse Claude Hannus en 1759
François Massinot, épouse Joye en 1766 puis Martin en 1806
Claude Massinot épouse Marie Anne Vannesson en 1768 (archives de la Meuse, vue 146)

Enfants de Louis Poirson et Jeanne Hallet
parents d’Agathe Poirson, femme de Pierre Massinot

Anne Poirson qui épouse Louis Collot le 25 janvier 1763
Agathe Poirson qui épouse Pierre Massinot le 31 janvier 1758 puis Nicolas Collot le 31 janvier 1761
Jacques Poirson qui épouse Jeanne Larchier le 1° janvier 1759
Jean Baptiste Poirson qui épouse Marie Florine Robert
Marie Poirson née à Hargeville en le 18 août 1724, qui épouse César Robert, le 14 février 1744 à Hargeville, né vers 1724 à Vavincourt, décédé avant 1772, cordonnier. D’où Marianne Robert, née le 18 août 1750 à Hargeville, décédée à Montigny Lencoup, commune proche de la Chapelle Rablais. Elle épouse Jean Vannesson.
A Montigny Lencoup, on trouve des Vannesson, Robert et Hallet, originaires d’Hargeville.

A Montigny Lencoup: Marie Anne Robert

Etat civil, Montigny Lencoup, AD77 5 Mi 4249 p 285: Décès de Marie Anne Robert, veuve de Jean Vannesson, le 22 février 1806. Déclaration du décès par Alexis Vannesson, 21 ans, manouvrier à Montigny Lencoup. Témoins: Edme Adrien Hourseaux, garde forestier, 26 ans, Montigny Lencoup (Famille Hourseau: voir dossier migrants de l’Yonne) et Etienne Reverchon, perruquier, 62 ans, Montigny Lencoup.

Etat civil, Montigny Lencoup, AD77 5 Mi 4248 p 243: décès de Jean Vannesson, le 2 janvier 1793, 12 nivôse an I, à Montigny Lencoup, hameau de la Marotte, déclaré par Marie Anne Robert.
Témoins: Pierre Hourseaux, maître d’école et Edme Adrien Housseaux, fossoyeur.
(Compléments d’information: Jean Vannesson, né le 18 septembre 1741 à Hargeville, cordonnier à Montigny.)

Enfants de Marie Anne Robert nés à Hargeville:

Joseph 1782, décédé en 1789 à Montigny
Alexis 2 juin 1785 qui se mariera le 8 juillet 1806 avec Magdeleine Demarne. Témoins: Jean Eloi Bourdin, 23 ans, beau frère, rémouleur, Montigny; Nicolas Robert, 49 ans, oncle, Montigny.
Anne 1787 qui se mariera le 12 février 1809 à Montigny avec Louis Poisson, manouvrier, Montigny. Témoins: le frère Alexis Vannesson, 23 ans, manouvrier, Montigny Lencoup; Eloi Bourdin, 26 ans, rémouleur, beau frère de l’épouse, Montigny Lencoup; Pierre Nicolas Lasnier, beau frère de l’époux; Jean Roux, vigneron.

Enfants de Marie Anne Robert nés à Montigny Lencoup:
Jean 1789
François 1791.

A Montigny Lencoup: Marguerite Louise Robert

Etat civil, Montigny Lencoup, AD77 5 Mi 4249 p 286
Le 14 mars 1806, mariage de Marguerite Louise Robert et Jean Marie Chalamon.
Marguerite Louise Robert, née à Coutançon le 28 septembre 1785, fille de feu Jean Robert et de Louise Tancelin.
Jean Marie Chalamon, né le 12 mars 1777 à la Rivière sur Lavieux ? Loire, veuf en premières noces d’Antoinette Faure, décédée le 4 nivôse an XII, fils de feu Benoist Chalamon et Catherine Vial. Scieur de long.
Témoins: André Verdon, maître scieur de long, 41 ans, Montigny Lencoup et Hubert Sadron, 30 ans, compagnon scieur. (voir le dossier: scieurs de long)

Autre cordonnier à Montigny et la Chapelle Gauthier

Louis Mitaine, cordonnier à Montigny Lencoup, puis la Chapelle Gauthier, présent en 1749 en Haute Saône où sa fille est née. Inhumé à Montigny. Révélé par les mariages de sa fille Agathe :
19 mai 1778 Registres paroissiaux Montigny Lencoup AD77 5Mi 4248 1778/1800 p 11
Mariage d'Agathe Mitaine fille majeure de Louis Mitaine, cordonnier et de Jeanne Boudot, de cette paroisse
avec Pierre Alexis Souchot, fils de Alexis Bouchot,berger et Jeanne La Rüe; parents à St Germain Laval

29 décembre 1800 / 8 nivôse an IX
minutes du notaire Hardouin, Nangis AD 77 261 E 53 f ° 169
Contrat de mariage entre
Louis Dupain, voiturier par terre, le Petit Vincennes, Chapelle Gauthier, veuf avec enfans
et Agathe Mithaine, veuve de Barthélémi Valade, la Chapelle Gauthier

Existe Barthélémy Valade à Montigny Lencoup où a résidé la famille Mitaine: mariage le 31 juillet 1771
de Barthélémy Valade, maçon, consentement maternel chez le notaire royal de Saint Léonard de Noblat (11/3/1769) , Haute Vienne; St Bonnet la Rivière en Limoges (proche Brive la Gaillarde).
avec Juliette Fromont , veuve en dernières noces de René le Clerc (née en 1703. Epouse René Leclerc en 1747; précédemment: Charles Chenu en 1728) Elle aurait eu 68 ans au mariage avec Barthélémy Valade qui était encore sous la tutelle de sa mère !
Témoins: procureur spécial; Pierre Jeandier, Nicolas Verjus, Guillaume Setier, François Joseph Braconnier

Existe aussi Mitaine, à la Chapelle Gauthier , prénom inconnu, épouse de Jean Gommier, vigneron. Acte: naissance d'Aubin Gommier, 27 pluviôse an III, n° 105, Chapelle Gauthier

5 janvier 1801 / 15 nivôse an IX Etat Civil la Chapelle Gauthier 5Mi2805 f ° 38/39
Mariage de Louis Dupin, 62 ans et Agathe Mitaine, 52 ans.
Nicolas Louis Dupin, né à Bréau, Seine et Marne, le 21 février 1740, profession de voiturier, demeurant à la Chapelle Gauthier, fils de Louis Henry Dupin et Osmane Loiseau , en leur vivant à Bréau
Agathe Mitaine âgée de 52 ans, née à Juscet, département du Doubs le 29 octobre 1749, demeurant à la Chapelle Gauthier, fille majeure de Louis Mitaine, en son vivant cordonnier à la Chapelle Gauthier et de Anne Boudot
(Anne Marie Bourdot, née à Varogne, Haute Saône, le 31 octobre 1707; nommée "défunte Jeanne Boudot " dans l'acte de 1778)

Nombreux Mitaine, Miteine, Mittaine en Haute Saône depuis 1617, de même que Boudot.

Juscet, Doubs: en fait Jussey, Haute Saône, entre Chaumont, Vesoul, Epinal, Vittel.

6 avril 1804 / 12 germinal an XII Etat Civil la Chapelle Gauthier 5Mi2805
Décès d'Agathe Mitaine, indigente, 55 ans, née à Jussay département du Doubs, fille de feu Louis Mitaine cordonnier décédé à Montigny Lencoup et d'Anne Boudot, décédée à Jussay. «Veuve en dernier mariage de Louis Dupin, voyturier par terre, aussy décédé en cette commune. »
(voir le dossier sur les voituriers débardeurs de bois)


Cordonniers et rémouleurs de Lorraine en Seine et Marne

Autres cordonniers et rémouleurs découverts dans les archives de Seine et Marne.
Données communiquées par des correspondants que je remercie chaleureusement, dont la responsable du bulletin du Cercle Généalogique et Héraldique de Seine et Marne; et deux listes généalogiques de la revue du CG Brie, AD77 Rev 1658, numéros 77, juillet 2009 et 78, octobre 2009 , sur des relevés dans le Nord de la Seine et Marne, dont je n’ai retranscrit -après accord du CG Brie- que les extraits relatifs aux cordonniers de Lorraine, en les réorganisant à ma manière.
Dépouillement de l'enquête sur les travailleurs saisonniers, préfecture de Seine et Marne, AD 77 M9215

Lien vers le site du Cercle Généalogique de la Brie
Lien vers le site du Cercle Généalogique et d'Héraldique 77

Amillis , enquête de 1809 M9215
Présence de deux cordonniers originaires de la Meuse, arrivée en mars, départ en novembre, salaire: 200 francs pour la saison.

Boissy le Chatel, enquête de 1809 M9215
Présence d'un cordonnier originaire de la Meuse, arrivée en avril, départ en septembre, salaire: 150 francs pour la saison.

Chalifert relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
François Perin, cordonnier, né vers 1699, depuis 15 ans à Chalifert, fils de François Perin de Vaubécourt, épouse le 4 mars 1737 Marie Anne Chobert. Parmi les témoins: Joseph Le Maire, cordonnier de Vaubécourt résidant à Montry.

la Chapelle sur Crécy, courrier dans le bulletin du CGHSM n° 48 octobre 2010
Louis Ambroise Tollite, né le 13 germinal an IV à Vaubécourt, marié le 10 mai 1821 à Maisoncelles en Brie avec Marie Rosalie Noël, décédé le 20 avril 1873 à la Chapelle sur Crécy. Professions: émouleur, manouvrier, journalier

la Chapelle Gauthier
Louis Mitaine, voir ci- dessus le paragraphe "Montigny Lencoup"

la Chapelle Rablais
1758 : mariage de "Jacques Bouilly, chartier à Putemuse, fils majeur de Lazare Bouilly, maître cordonnier à Guyon diocèse de Langres" (Guillon, proche d'Avallon); 1759 : "décès de Pierre Maçinot; témoins: César Robert, Jean Maçinot, Jacques Poirson, et de Claude L’arché, et de Jean Vanier, frères et beau frères, tous de la paroisse d’Hargeville" ; 1813 : passeport pour "Pierre Victor Laserre, conscrit de 1807 non appelé, accompagné d’Elisabeth Amable Forest son épouse, profession de cordonnier rémouleur. Natif de Troissy Marne" ; 1831 : Décès à Nangis d’Alexis Collot, d’Hargeville Meuse, 45 ans, mari d’Anne Herbillon, rémouleur; 1852 : passeport pour Emile François Etienne Mollet, profession d’émouleur, natif de Condé, département de la Meuse
Voir documents ci- dessus

le Châtelet en Brie archives de la mairie du Châtelet en Brie, registre n°1 des passeports.
Le 31 octobre 1826, Jean Geoffrey, cordonnier, domicilié à Marville, Meuse, se rendant à Marville, demande ou fait renouveler un passeport au Châtelet en Brie

Chaumes, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers ( et sabotiers ?) originaires de la Meuse, arrivée en avril, départ en novembre.

Congis sur Thérouanne relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Jacques Isidore Delaplace, manouvrier né vers 1798 à Congis, épouse le 11 décembre 1832 Marguerite Françoise Quentin, née vers 1796 à Vaubécourt, fille de Jean Hubert Quentin, marchand de souliers. Parmi les témoins: François Quentin, né vers 1798, frère de l’épouse, marchand ambulant demeurant à Boissy Fresnois, Oise.

Couilly relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Pierre Chaumet, cordonnier de Vaubécourt demeurant à Couilly, parrain d’un fils de Joseph Le Maire, cordonnier de Vaubécourt résidant l’été à Montry.

Courpalay , enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de Lorraine, arrivée en mars, départ en novembre.

Fouju, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de la Moselle et des Vosges, arrivée en mai, départ en novembre, salaire: 50 à 60 francs pour la saison. (données douteuses, car salaire très faible)

Guignes, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de Lorraine, chargés de "racommoder et faire des souliers", arrivée en mai, départ en octobre, salaire: 300 livres pour la saison.

Hondevilliers , enquête de 1809 M9215
Présence d'un cordonnier originaire de la Meuse, arrivée en mars, départ en octobre, salaire: 120 francs pour la saison.

Messy relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Jean Patin, garçon cordonnier né vers 1757 à Vaubécourt, demeurant à Messy depuis plusieurs années. Epouse Marie Denise Joly, fille de Nicolas Joly, cordonnier et Marie Louise Le Clerc. Parmi les témoins: Nicolas Geoffroy, cordonnier à Précy et François Joly, cousin germain des deux parties (consanguinité des époux au 2° degré) , cordonnier à Neufmoutier.

Claude Petiot, cordonnier de Vaubécourt, établi à Messy depuis la Saint Jean dernière, révélé par la naissance de son fils Nicolas le 15 septembre 1762. Parrain: Nicolas Jolly, cordonnier et son épouse, Marie Louise Le Clerc.

Montgé relevés d’Elisabeth Hervé, et Christian Haquin CG Brie dans n° 77 & 78
Jean Haquin, demeure à Montgé, décède à Vaubécourt. Père de Jean Alexis, cordonnier à Montgé, de Jean Nicolas, cordonnier au Plessis l’Evêque, grand père d’Anne Françoise qui se mariera en 1818 au Plessis l’Evêque.

Jean Alexis Haquin, cordonnier à Montgé, né le 8 septembre 1757 à Vaubécourt, décédé en 1834 à Juilly, témoin au mariage de sa nièce Anne Françoise Haquin en 1818 au Plessis l’Evêque.

Montigny Lencoup
Vannesson, Robert et Hallet, originaires d’Hargeville; Louis Mitaine originaire probablement de Haute Saône
Eloi Bourdin, rémouleur
Voir ci- dessus.

Montry relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Sébastien Cordier, cordonnier, né à Vaubécourt en Barrois vers 1700, décédé à Montry le 12 septembre 1748, témoins: Sébastien Cordier fils, Pierre Pasquier, Jean Petiot, Jean Adnot, tous de son pays.

Le Maire Joseph, cordonnier pendant l’été à Montry, résidant à Vaubécourt pendant l’hiver. Révélé par la naissance de son fils Pierre, le 22 avril 1734. Parrain: Pierre Chaumet, cordonnier de Vaubécourt demeurant à Couilly. Témoin au mariage de Fraçois Perin, cordonnier à Chalifert, originaire de Vaubécourt.

Mortcerf Etat civil Mortcerf 5 Mi 3240 p 208 20 aout 1786 décès Dupain, tailleur & moissonneur
Nicolas Louis Priant maître cordonnier en cette paroisse et Nicolas DeLaCour (signe Lacour) garçon cordonnier:
Le même an que dessus et le vingt du mois d'aout (1786) a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse la corps de Charles Dupain tailleur d'habits de profession de la paroisse de Brandeville diocèse de Reims lequel étoit venu pour travailler à la moisson Dieu l'a appelé à luy le jour d'hier âgé d'environ cinquante cinq ans muni des sacremens de la pénitence et d'Extrème onction ledit deffunt mari en son vivant de Glaudette Hurel. L'inhumation faite en présence de laditte épouse qui a déclaré ne savoir signer de Nicolas Louis Priant maître cordonnier en cette paroisse et de Nicolas DeLaCour (signe Lacour) garçon cordonnier qui ont signé avec nous le présent acte.

Nicolas Louis Priant, né le 3 septembre 1755 à Braux St Rémy (Marne, Argonne, proche de Ste Menehould) , cordonnier, épouse en 1786 Nicole Jupin née à Brandeville (Meuse, proche de Dun sur Meuse), bourg d'origine du tailleur- moissonneur, Charles Dupin, né en 1733 à Brandeville, marié en 1754 à Claudette Hurel (Hurelle) qui se remariera en 1796 à Jean Louis Honoré.
La petite fille du tailleur, Catherine, épousera en 1831 le petit fils du cordonnier: Jean Pierre Priant.

Nangis
Décès d’Alexis Collot, d’Hargeville Meuse, 45 ans, mari d’Anne Herbillon, métier: rémouleur
Voir documents ci- dessus

Nanteuil les Meaux courrier d'un descendant
Claude Cousin, cordonnier à Nanteuil, né en 1744 à Condé en Barrois, 55. Fils de Claude Cousin, vigneron, et Jeanne Rouiller.
Marié le 17 janvier 1763 à Condé en Barrois avec Marie Anne Marchand, d'où Françoise Cousin
Marié le 22 décembre 1790 à Nanteuil avec Marie Anne Lepage, veuve de Jean Etienne Martin
Marié le 22 mai 1794 à Nanteuil avec Marie Louise Gourdet, ouvrière en linge, fille d'un bûcheron du canton de Pierrefonds, Oise. Descendance à Nanteuil. Arbre sur Geneanet.

Neufmoutiers relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
François Joly, témoin au mariage de Jean Patin, cordonnier de Vaubécourt à Messy et parrain du fils de Claude Petiot, cordonnier de Vaubécourt à Messy. Pas de certitude quant à son origine, cependant probablement de Vaubécourt, étant cousin germain des époux Patin.

Neuville sur Essonne correspondance Internet
Louis Hermant Bouchenot, cordonnier de la Meuse, se marie le 23 février 1789.
(Dans le Loiret, mais proche de la Seine et Marne)

Le Plessis l’Evêque relevés d’Elisabeth Hervé, et Christian Haquin CG Brie dans n° 77 & 78
Jean Bardin, majeur, de droit de Vaubécourt, de fait depuis 15 ans au Plessis l’Evêque. Epouse le 31 mai 1745 Marie Marguerite de Lorme. Parmi les témoins: Pierre Bardin, cousin germain de l’époux et Jean Larcher, aussi cousin germain de l’époux (à rapprocher de la famille Larcher, Larchier, L’Arché d’Hargeville citée plus haut, Vaubécourt et Hargeville étant très proches ? )

Anne Françoise Haquin, née à Vaubécourt le 25 décembre 1792, épouse le 30 décembre 1818 Jean Antoine Hébert. Parmi les témoins: Jean Alexis Haquin, cordonnier à Montgé, oncle paternel de l’épouse, né le 8 septembre 1757 à Vaubécourt, décédé en 1834 à Juilly et Jean Nicolas Haquin, né le 27 juillet 1759 à Vaubécourt, décédé en 1816 au Plessis l’Evêque, cordonnier à Saint Soupplets, frère de l’épouse.

Pomponne relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Gabriel Gérard, né vers 1770, cordonnier travaillant à Pomponne, domicilié à Vaubécourt, cité le 22 juillet 1806 au décès de son voisin.

Pontcarré monographie de l'instituteur de Favières 1889 AD 77 30 Z 167, Etat Civil de Favières, 5 Mi 51136, Etat Civil d'Ippécourt
Dominique Mangin, natif d'Ippécourt, Meuse, né le 29 août 1760, fils de Nicolas Mangin et de Catherine Grasset. Mort le 20 floréal an V (9 mai 1797) à la ferme de la Hotte, Favières, au cours de l'assassinat de six personnes par des "chauffeurs": "Dominique Mangin, âgé de trente sept ans, cordonnier comme ambulant, natif d'Ypécourt (Meuse), se retirant ordinairement à PontCarré et couché cette nuit, en passant, dans cette ferme où il était connu."

Le texte intégral du "malheur arrivé à la ferme de la Hotte"

Rebais, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de Lorraine, arrivée en mars, départ en septembre, salaire: 350 francs pour la saison.

Rozay, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de la Meuse, arrivée en avril, départ en novembre, salaire: 140 à 160 francs pour la saison.

Roissy, enquête de 1809 M9215
Présence de trois cordonniers originaires de la Meuse, le père et deux fils, arrivée mi avril, départ mi novembre, salaire: 200 francs pour la saison, pas précisé si c'est pour les trois membres de la famille.

Sablonnières, enquête de 1809 M9215
Présence de deux cordonniers originaires de la Meuse, arrivée en mars, départ en novembre, salaire: 150 francs pour la saison.

Saint Augustin, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de Lorraine, arrivée en mai, départ en novembre, salaire: 200 francs pour la saison.

Saint Martin des Champs, enquête de 1809 M9215
Présence de deux cordonniers originaires de la Meuse, arrivée en mars, départ en septembre, salaire: 112 francs pour la saison.

Saint Méry courrier dans le bulletin du CGHSM n° 49 février 2011
Jean Baptiste Eugène Perrin, né le 14 mars 1816 à Auzécourt, Meuse, époux de Marie Magdeleine Angélique Genest, le 26 septembre 1842 à St Méry. Décédé à St Méry, hameau des Vallées le 28 septembre 1889, 73 ans. Rémouleur ambulant.

Saints correspondance avec le Cercle de Généalogie et d'Héraldique de Seine et Marne
Antoine Collet, né vers 1734 à Romain aux Bois (proche de Vittel) mort à Saints, près de Coulommiers le 14 novembre 1788. Dans les actes trouvés en Seine et Marne, il est précisé: "faiseur de talons de souliers" ou "talonnier". (Merci à A.L.)

enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires des Ardennes, arrivée en mars, salaire: 80 francs pour la saison.

Saint Soupplets relevés de Christian Haquin CG Brie dans n° 78
Jean Nicolas Haquin, né vers1787 à Vaubécourt, décédé en 1869 à Brégy, Oise, cordonnier à Saint Soupplets, témoin au mariage de sa soeur Anne Françoise Haquin en 1818

Saint Rémy, enquête de 1809 M9215
Présence de deux cordonniers originaires de la Meuse, arrivée en mars, départ en octobre, salaire: 150 francs pour le maître, 60 francs pour le compagnon, pour la saison.

Touquin, enquête de 1809 M9215
Présence d'un nombre indéfini de cordonniers originaires de Lorraine, arrivée en mars, départ en novembre, salaire: 200 francs pour la saison.

Trocy en Multien relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Claude Grégoire, fils de Joseph Grégoire de Vaubécourt, né vers 1719, garçon cordonnier établi depuis plusieurs années dans cette paroisse, inhumé le 21 avril 1763 , en présence de son père et de Joseph, Sébastien, Alexis et Claude Grégoire, son parrain.

Trilport correspondance Internet et AD77 Etat Civil Trilport 5 Mi 6522 1821 vue 21 et 1808 vues 82/83
Judes Colson, né à Riaucourt, paroisse disparue proche de Vaubécourt vers 1735, époux de Marrie Marguerite Rondel, née le 17 juin 1739 à Vaubécourt. Cordonnier à Trilport où il décède le 19 juin 1821. Témoins: son fils François Judes Colson, 42 ans, cordonnier et son gendre, Jean Brice Goujon, cultivateur

Nicolas Rémy, cordonnier décédé à Trilport, né à Vaubécourt. Dates à préciser.

Vaires relevé d’Elisabeth Hervé, CG Brie dans n° 77
Pierre Enquay, savetier, inhumé le 15 octobre 1763 à l’âge de 61 ans. Originaire de Vaubécourt.

Vaux le Penil, enquête de 1809 M9215
Présence d'un cordonnier originaire de la Marne, arrivée en avril, départ en novembre, salaire: 250 francs pour la saison.

Voisenon, enquête de 1809 M9215
Présence d'un cordonnier originaire de la Meurthe, arrivée en mars, départ en novembre, salaire: 100 francs pour la saison.


 Page "Les Lorrains"

  Les documents, page des choix

  Page d'accueil du site

Répartis sur une centaine d'années, les actes qui prouvent la fréquentation d'un petit coin de Brie par des groupes de Lorrains, pour servir de support à la page du site consacrée à ces migrants.

Page "Les Lorrains"

mise à jour: Juillet 2017